thème :   le plus vu
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 14 février 2018 à 12h15

Manifestation des travailleurs sociaux pour un meilleur accueil des enfants !

Enfant et adolescence, il faut des moyens pour les protéger, les accompagner, les aider à grandir !

Document au format PDF:

Depuis près d'un an, un collectif intersyndical de travailleurs sociaux se réunit régulièrement pour défendre les conditions d'accueil des enfants et des adolescent(e)s dans notre département, qu'ils (elles) soient accompagné(e)s par les professionnel(le)s de la Protection de l'Enfance (ASE, MECS ...), de la PJJ ou du médico-social (IME, ITEP, SESSAD ...).

Dès avril 2017, nous avons interpellé le principal donneur d'ordre en matière de Protection de l'Enfance et responsable de l'accueil des enfants et des adolescent(e)s dans la Somme, Monsieur Laurent SOMON, Président du Conseil Départemental : nous n'avons été ni écouté(e)s, ni entendu(e)s.

Professionnel(le)s de l'enfance et de l'adolescence, nous n'arrivons plus à protéger et accompagner les enfants qui nous sont confiés comme nous le voulons et comme ils le méritent ! Tous les jours, les conditions d'accueil des enfants et des adolescent(e)s se dégradent.

Des enfants français et étrangers sont livrés à eux-même sans prise en charge éducative adaptée à leurs besoins, par manque de « places ».

Dans ce contexte, le département annonce la fermeture de 30 % des places en foyer de l'enfance pour, soi-disant, créer 100 places pour les mineurs isolés étrangers, dits MNA. Alors que les places d'accueil manquent, la seule réponse du Conseil Départemental est de déshabiller Paul pour habiller Jacques. Tous les enfants, français ou étrangers sont des enfants en danger, ils doivent être accueillis dans les mêmes conditions par les services de la Protection de l'Enfance.

Professionnel(le)s de l'enfance et de l'adolescence, nous réaffirmons le principe de l'universalité de la Protection de l'Enfance : mineur français, mineur étranger, égalité !

Là où nous avons besoin de professionnel(le)s formé(e)s, bien-traitant(e)s et bienveillant(e)s, celles et ceux qui décident et financent, répondent Économie, Cahier des charges, et baisse de budget.

Non ! Les enfants ne sont pas des « lots » à intégrer dans un cahier des charges de ratio d'encadrement. Dans vos appel à projets, vous oubliez que ces enfants sont des jeunes en souffrance, qu'ils méritent un accueil en adéquation avec leurs besoins particuliers et qu'ils doivent bénéficier d'une prise en charge éducative de qualité et non au rabais.

Le « moins-disant » social ne peut répondre à la souffrance de notre jeunesse, victime de la crise économique et sociale. Les coupes budgétaires à répétition dans nos secteurs mettent en péril nos conditions de travail : usure, fatigue professionnelle, burn-out se multiplient. Comment pouvons-nous être bien traitants quand nous-même sommes méprisé(e)s, maltraité(e)s par nos institutions ?

Nous voulons protéger et accompagner les enfants et les adolescent(e)s qui nous sont confié(e)s ! Nous voulons des moyens pour bien travailler !

Le collectif intersyndical des travailleurs sociaux de la Somme appelle l'ensemble des professionnel(le)s de l'enfance et de l'adolescence à se rassembler le mercredi 14 février 2018 à partir de 12h15 devant le Palais de justice, avec des brassards rouges pour montrer notre détermination !

Pour de meilleurs conditions d'accueil des enfants et des adolescent(e)s, pour de meilleures conditions de travail pour les professionnel(le)s !

Page Facebook de l'événement

Organisé par le Collectif des travailleurs sociaux de la Somme

Source : message reçu le 6 février 20h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir